0 https://www.masonimaroquinerie.com/bracelet-cuir/
Sélectionner une page

Bonjour les « frérots de la cuirasse« !

Voici les 3 plus gros avantages à travailler le cuir et se lancer dans la maroquinerie! Que ce soit par passion ou dans le but d’en faire son métier, nombreuses sont les raisons qui pourraient vous pousser à vous lancer!

Dans cet article, vous allez découvrir 3 des plus grands avantages que vous devriez connaître sur le travail du cuir!

1) Le travail du cuir comme anti-stress

Comme tout hobby, avoir une activité créative permet de vider son crâne!
Que ce soit:

– Le cuir
– Le bois
– Le métal
– La laine
– Etc…

Cela n’a aucune importance.

Le but est de se faire plaisir et de décompresser après une dure journée de travail.  
Le meilleur dans tout ça, c’est que la maroquinerie est un art complet:

1- la réalisation du patron…

Seuls « maîtres à bord », nous sommes libres de choisir la taille et la forme de l’objet que nous voulons créer… C’est la toute première sensation de liberté que le créateur ressent!

Après tout, pourquoi se mettre des contraintes?

L’art doit toujours avoir un grain de folie.

C’est donc dans le lâcher prise, qu’un objet unique voit le jour…

Lâchez prise!

2- La découpe de la matière…

Sentir la lame s’enfoncer dans le cuir est quelque chose d’indescriptible.

Un retour en enfance!

Quand nous apprenions à nous servir de nos ciseaux. Il y a cette sensation d’être totalement dans sa bulle. Complètement happé par la concentration.  

Il faut effectivement passer de chef à simple employé. Respecter les consignes que nous nous sommes nous mêmes fixées pendant la création du patron! Les traits sont bien visibles sur notre pièce de cuir, il ne reste plus qu’à découper.

Et en suivant les lignes…

3- Dessiner son motif…

La partie la plus palpitante est la gravure sur cuir (Le carving). Cette étapes est le moment qui va faire que votre création sera unique! A l’aide du “Swivel” (outil pour creuser le cuir), on vient, comme avec un crayon, tracer son dessin dans le cuir. On pourrait comparer ça à du tatouage sauf que là!

Point de ronron ni de bvreu bvreu de machine!
Et même pas de picotement!

Le ronronnement est remplacé par un doux frottement!
Le calme règne dans l’atelier…


4- Coudre sa création…

Évidemment, si je devais imaginer un homme en train de coudre, cela enlèverait toutes sa virilité!

Mais rassurez-vous, vous ne serez pas obligé de le faire en public!!!

Quoi qu’il en soit, cette étape est l’une des plus reposantes!
Pour peu que vous ayez investi dans du bon matériel
(notez que je parle de la couture à la main et non en machine).

Vous pourriez passer des heures à coudre sans voir le temps passer.

Le bruit du bois craquant de la pince à coudre et du fil poissé qui glisse dans chaque point de couture nous font entrer petit à petit en hypnose…
Une longue méditation s’installe dans l’atelier.

5- Voir le résultat de son oeuvre…

Après quelques heures de conception, voilà enfin le fruit de notre travail! Un magnifique objet fait main – unique – et réalisé traditionnellement je vous prie!

Pas de machine n’est venue perturber le travail de l’homme.


Bon bien évidement votre premier sac en cuir ne va pas ressembler à un sac “kelly de chez Hermès”…

Cela dit à vos yeux, il sera le plus beau! Et c’est bien ça le plus important…

vous venez de vous faire plaisir!

2) Cet enrichissant métier en pénurie.

Actuellement l’artisanat se meurt petit à petit… C’est une véritable catastrophe que nous vivons et qui entraîne dans sa chute, des millénaires de savoir-faire…

Le fait de:

S’intéresser à un art.
Apprendre les différentes étapes de réalisation.
– De l’exercer quotidiennement.
– Et enfin de l’enseigner.

Fait qu’il ne tombera pas (encore) dans les oubliettes

– Imaginez-vous, pouvoir dire un jour:

« Je suis artisan et je participe à la sauvegarde d’un savoir faire ancestral en partageant mes connaissances! « 

Quoi de plus enrichissant?

Comme je le disais dans cet article (Comment vivre de sa passion) je n’ai été dans aucune école de maroquinerie et je viens de nul part…

La seule passion m’a amené jusqu’ici et me permet aujourd’hui de partager avec vous mes connaissances!

Oh je suis loin de tout savoir… bien au contraire!
Comme dans tout domaine, il faudrait plus d’une vie pour en connaître toutes les ficelles!


J’ai appris de la façon la plus simple qu’il soit: un atelier proposait une petite initiation sur le travail du cuir.

Puis après quelques heures à me former aux travers certains livres puis avec l’aide d’autres artisans, j’ai rapidement atteint un niveau plus qu’acceptable.

Et réussi à en vivre!!! 

J’ai par la suite continué mon apprentissage en apprenant de mes erreurs.

L’apprentissage est quotidien, le temps fera le reste!  

3) Le travail du cuir est « accessible » à tous!

Si je vous lançais cette affirmation:
Tout le monde peut exceller dans un domaine!!!


Vous me répondriez que non c’est impossible… Et vous auriez raison!

Tout le monde ne peut pas être le numéro 1 , monter sur le podium ou devenir la star incontestée toutes catégories confondues!!!

Cela serait terriblement lassant si nous étions tous sur un même niveau d’égalité. En plus de diminuer considérablement la valeur de la “performance” ou du travail!

Cependant, tout le monde est capable d’apprendre!

Laissez-vous quelques secondes pour réfléchir aux raisons qui font que vous n’avez pas réalisé certains de vos rêves…

Si si faites le!

Le frein de l’argent

– Il y aura toujours le frein de « l’argent » dans certain cas, mais avouez que le plus gros obstacle c’est vous!

Si vous aviez maintenant l’argent! Vous lanceriez-vous immédiatement dans cette activité?

La réponse est NON! (ne mentez pas)

Car il va y avoir la fatigue ou Hanouna qui va commencer son TPMP récurrent!

Non l’argent n’est pas le premier frein…

« Il m’a fallu 5 ans pour réaliser l’un de mes plus grands rêves! (car trop cher).
Ce n’était pourtant qu’un rêve à 1000 euros! »

– Je voulais acheter un drone !! (grand fan de vidéo aérienne) .

Je cassais littéralement les oreilles de ma compagne « jour et… Jour! »
(La nuit je dors mais bon, passons!).

 J’ai donc tout fait pour récolter mes 1000 euros et acheter mon premier drone après 5 ans!

Je me suis donc démené pendant ces 5 années pour réaliser mon rêve! Aujourd’hui j’ai un nouveau rêve… Et croyez-moi, je ne vais pas attendre mes 80 ans pour les réaliser 😀

( Si le frein est l’argent, demandez vous toujours si ce n’est pas une excuse pour remettre à demain vos rêves.)

Donc, pour en revenir à notre travail du cuir, si cela fait partie des choses que vous aimeriez apprendre, je vous garantis que pour moins de 500 euros, vous pourrez déjà commencer à exercer.  Si vous n’avez pas encore cette somme à investir, prenez patience, faites vos économies et réalisez vos rêves même si cela devait prendre 5 ans (comme moi).
Alors ? Vous attendez quoi?

Donnez-moi les raisons qui font que vous n’osez pas vous lancer dans les commentaires cela me ferait super plaisir de les lires et d’y répondre!